GÉNÉRATION(S) ÉPERDUE(S)

La nouvelle scène française revisite l’oeuvre d’Yves Simon

Cette semaine, du 14 au 18 mai 2018, les radios FERAROCK vous font découvrir l’album "Génération(s) Éperdue(s)", hommage à Yves Simon sorti chez Because Music


"Il faut donc surtout saluer l’intégrité artistique de ce projet, qui se différencie effectivement par son casting impeccable, sans faute de goût, ni allégeance à la notoriété pour booster l’objectif d’un album hommage, dont la mission est toujours de raviver un catalogue endormi. Mais c’est la nature même du regard artistique sur le répertoire qui fait la différence : chaque artiste nous montre sa relation intime à la chanson, en la déshabillant avec radicalité pour mieux la re-sculpter.

Cet album tribute, donne l’envie de replonger dans les chansons d’Yves Simon qui ne se sont jamais perdues loin de notre champ hexagonal."
Didier Varrod

« Repères du temps, les chansons sont des calendriers affectifs. Elles sont des morceaux de vies éparpillées, chargées de l’histoire des générations », écrivait Yves Simon, en 1996, dans les notes de pochette d’une compilation rétrospective bien nommée Longue distance. Car le répertoire d’Yves Simon traverse précisément le temps et les décennies depuis deux générations. Révélé au tournant des années 1960/1970, le chanteur et écrivain a composé des titres devenus, au choix, des standards intemporels, des madeleines de Proust et des morceaux cultes. Son écriture, à la fois singulière et familière, a saisi comme rarement les années lycée, l’adolescence envolée, les lumières de la ville. La rareté discographique d’Yves Simon depuis vingt ans – un album en 1999, un autre en 2007 contre une dizaine pour les deux décades précédentes – a épaissi le mystère de ce romancier de la chanson française tandis que son répertoire demeure plus actuel que jamais. Une double parution chez Because – un disque live enregistré à l’Olympia en 2008 après trente ans d’absence scénique et un plantureux album de dix-huit reprises – vient opportunément le rappeler. Chanteur souvent cité, parfois repris (on pense notamment à la version du tube Ma jeunesse s’enfuit (1981) par Dominique A), Yves Simon fait aujourd’hui l’objet d’un tribute comme disent les Anglo-Saxons. La jeune garde française se penche aujourd’hui sur l’œuvre de l’auteur de Respirer, chanter (1974). Tout un pan de l’Hexagone – de Christine And The Queens à Woodkid et Louis Garrel, de Feu ! Chatterton à Soko, de Moodoïd à Frànçois & The Atlas Mountains, de Flavien Berger à Juliette Armanet – est ainsi réuni pour rendre hommage à un auteur-compositeur-interprète aussi vivant qu’influent. Chacun(e) des dix-huit participants offre ainsi sa relecture personnelle d’une chanson d’Yves Simon, qu’elle fut emblématique, populaire ou méconnue. Pour un disque savamment intitulé Génération(s) éperdue(s). Simultanément, les éditions Flammarion publient les textes avec photos de cent cinquante chansons enregistrées par Yves Simon.

L’album Génération(s) Éperdue(s) est à découvrir et à gagner jusqu’au 18 mai sur les radios FERAROCK !

+ d’infos

Haut de page