JOON MOON - Moonshine Corner

Cette semaine, du 02 au 06 octobre 2017, les radios FERAROCK vous font découvrir le nouvel album, "Moonshine Corner" de Joon Moon sorti le 29 septembre chez Kwaidan Records.


Fin 2015, « Chess » le premier single de Joon Moon, comme surgi de nulle part, fait chavirer tout le monde. En croisant pop et soul, électro et jazz, mélancolie et élégie, les quatre morceaux de l’EP « Call Me » annoncent un album conçu comme une déflagration sonore dont il va être difficile de se relever. Malgré son nom et son univers feutré comme un rideau de cabaret en velours pourpre, qui évoque une vieille star oubliée du cinéma Hollywoodien des années 50, le projet Joon Moon est né d’une rencontre on ne peut plus contemporaine, comme seule la musique les autorise. Avec au compteur dix ans de tournée au tour du monde en tant que contrebassiste pour le groupe Nouvelle Vague de Marc Collin, des excursions vers la house avec les compilations « Art of Disco » (sur Yellow productions) ou la coréalisation de l’album « Bamby Galaxy » de Florent Marchet, le compositeur, producteur et touche-à-tout, Julien Decoret avait besoin de se lancer corps et âme dans un nouveau challenge. Accompagné pour la réalisation & Arrangements du batteur Raphaël Chassin , puis de l’ingénieur du son Sébastien Trouvé, il commence à composer pour ce projet rétro-moderne un peu fou qu’est Joon Moon, où le trip-hop côtoie le jazz, et où la soul pleure de concert avec l’électro. Mais il fallait à cette équation sa dose de magie, le petit truc en plus qui fera toute la différence, à savoir une voix capable de porter le projet vers les étoiles. Ce sera la rencontre avec Krystle Warren, par le biais de Marc Collin et Hugh Coltman. Une jeune chanteuse Songwriter américaine originaire du Missouri, désormais installée en France, qui s’est illustrée en collaborant avec Green Gartside de Scritti Politti ou encore Rufus Wainwright, s’est frottée à la housemusic en chantant sur deux titres du dernier album de Hercules And Love Affair et qui, avec son groupe The Faculty et trois Album a son actif, a montré qu’elle connaissait la soul music sur le bout des doigts. Une artiste, dont la voix, et ses prouesses, ne laisse personne indemne. « Moonshine Corner », le premier album de Joon Moon, qui tient son nom en partie d’un bar à Austin où se retrouvait le groupe pendant sa première mini-tournée américaine, est ainsi la rencontre de quatre personnes qui auraient pu ne jamais se croiser, à l’intersection d’un carrefour qui s’appelle la mélancolie. Enregistré avec des instruments vintage des années 60 et 70’s, et mélangé aux techniques de production actuelles, « Moonshine Corner » joue la carte d’une modernité subtile, et nous ballade, tout au long de ses douze titres, entre pop et trip hop, folk et soul, jazz et nappes électro, puisant discrètement sa science du groove amoureux du côté de Radiohead, de Neil Young ou Zéro 7. Mais Joon Moon est aussi, et il ne faut pas l’oublier, un projet qui prend toute sa dimension en live, avec une formation réduite (batterie, piano) qui laisse entière liberté à la puissance de la voix de Krystle, capable de passer, du gospel énervé à la complainte feutrée, et de changer de tessiture au gré de ses envies d’un claquement de doigt. A l’image de la reprise du « I Might Be Wrong » de Radiohead, qui dans sa version live, paroles adaptées en français, parvient à ressusciter au fond d’un club de jazz enfumé un peu canaille, cette vieille gloire oubliée qu’on appelait Joon Moon dans les années cinquante.

Le nouvel album de Joon Moon est à découvrir et à gagner jusqu’au 06 octobre sur les radios FERAROCK !

+ d’infos

Haut de page