MELLANOISESCAPE - Heartbeat Of The Death

Cette semaine, du 15 au 19 octobre 2018, les radios FERAROCK vous font découvrir le nouvel album "Heartbeat Of The Death" de MellaNoisEscape sorti sur Ulysse Maison d’Artiste.

Le stakhanoviste Olivier Mellano possède un CV si fourni qu’on peine à en faire le tour, qu’il s’agisse de ses collaborations de sideman, de ses compositions pour le théâtre et le cinéma ou de ses projets personnels : les singuliers duos Mobiil et NO & RD, les imposantes œuvres collectives How We Tried et La Chair des Anges, le puissant No Land avec Brendan Perry et le Bagad Cesson, ou, encore, récemment Ici-Bas revisitant les mélodies de Fauré avec un casting impressionnant (Jeanne Added. Dominique A. Elise Caron, Hugh Coltman. Piers Faccini. Katerine, ou Sandra Nkaké entre autres), présenté en clôture du IN d"Avignon cet été.

Lorsqu’il monte MellaNoisEscape en 2014 c’est de son propre aveu pour se confronter à lui ­même, s’émanciper un moment de gros projets collectifs, s’assumer aussi un peu plus comme "frontman". Cet album recueille nombre d’éloges, tout comme sa tournée 100 % solo qui le verra même enchaîner 15 concerts en 3 jours durant les Trans dans différents lieux de Rennes, ville où il pose ses valises lorsqu’il n’est pas en tournée (ce qui reste rare). Olivier a déjà en tête la suite maintenant qu’il est allé chercher ses limites, et cela passe par l’envie d’une extension sonore de ce qu’il a créé. L’envie d’un trio d’abord, un groupe certes, mais où tout le monde est au charbon. Et celle de travailler avec des filles, des musiciennes, car il sent et il sait qu’elles ont parfois une énergie particulière, la capacité à entrer dans la musique en lui donnant une force « de l’intérieur ».

Quoiqu’assez pop dans la forme les titres sont souvent plutôt longs, ce qui était assez inattendu pour MellaNoisEscape. Mais il se satisfait volontiers, et, à raison, de la structure bizarre qu’ils ont parfois pris, prenant le temps de se développer et d’investir leur environnement comme dans la peinture de Maeda. L’album s’ouvre sur un The Widest Scale comme une sorte de manifeste où le « NoisEscape » scandé tel un mantra noise-rock affirme l’intention du trio de nous emmener à la découverte de l’échelle cachée des choses, cristallisation d’une perception fugace, mais bien réelle.

L’album de MellaNoisEscape est à découvrir et à gagner jusqu’au 19 octobre sur les radios FERAROCK !

+ d’infos

Haut de page