Accueil > Les partenariats > ROUGE GORGE ROUGE - NASH

ROUGE GORGE ROUGE - NASH

Cette semaine du 06 au 12 mai, les radios FERAROCK vous font découvrir l’album Nash de Rouge Gorge Rouge.

RougeGorgeRouge est issu de la scène rock bordelaise et prend forme au début de l’année 2011. Le projet, mené par David Loquier, Alexandre Bordage et Julien Daugieras repose sur les cendres musicales encore chaudes du groupe bordelais Sincabeza qui mena de front la scène « Post Rock » bordelaise des années 2000. En effet, David Loquier y tenait la batterie et le Moog en concert et sur les 3 albums sortis entre 2004 et 2010 en France et à l’international (Royaume-Uni, Japon, USA…). Sincabeza, c’était aussi 500 concerts en France et à l’étranger (Angleterre, Ecosse, Irlande, Ulster, Pays de Galles, Belgique, Hollande, Espagne, Italie…) et un des groupes bordelais les plus marquants des années 2000.
David a aussi tenu la batterie au sein de Monade,le side-project de la chanteuse de Stereolab, Laetitia Sadier, de 2007 à 2009 :
- un album (Monstre Cosmic) sorti sur Too Pure au Royaume-Uni,
(distribué en France chez Naïve et 4AD aux USA).
- une centaine de concerts sur 3 ans en France, Royaume-Uni, Italie,
Suisse, Islande, USA…

Julien Daugieras a lui oeuvré au sein du groupe bordelais Magneto (2 albums et une cinquantaine de concerts en France et en Europe). Alexandre Bordage a joué dans Implore Explore et Done (au total, 1 album, 2 EPs et une cinquantaine de concerts). RougeGorgeRouge enregistre une démo 4 titres en avril 2012 puis un premier album en août de la même année. Un an plus tard sort « Froast », un album autoproduit composé de 9 titres allant de la noise à la pop, du postrock au mathrock. Après l’enregistrement du disque, le trio est rejoint par Olivier RiqueLurbet (Chant et Moog) qui accompagnera le groupe en concert jusqu’à la fin del’année 2013. Plusieurs très bonnes chroniques du disque apparaissent ici et là sur le net (Nextclues, A découvrir Absolument, Clubs & Concerts, Dmute, Perte et Fracas…).

Suite au déménagement de Olivier sur Nantes, le quatuor redevenu trio décide de repartir à zéro et compose de nouveaux morceaux. David décide de simplifier son set de batterie et supprime sa grosse caisse pour un jeu de percussions plus adéquat à la pratique du Moog sur scène. Julien, toujours derrière sa basse, s’occupera aussi du chant et Alexandre de la guitare. En à peine 6 mois, le groupe compose 8 nouveaux morceaux qu’ils décident d’enregistrer eux-mêmes lors d’une résidence de 3 jours près de Bordeaux en juin 2014. S’en suit un long processus d’arrangement des morceaux, de mixage puis de recherche d’un label pour le sortir.

Ce second album, “Hypersomnia” (2017) fait la part belle aux claviers et aux ambiances aériennes voire psychédéliques. Le côté rock et pop est toujours omniprésent et le chant apparaît sur 7 des 8 morceaux du disque. Les concerts donnés par le groupe depuis leurs débuts confirment le potentiel éclectique et dynamique du groupe, renforcé par l’arrivée de Adrien Texier au chant et aux claviers à la fin de l’été 2015 qui contribue à développer les ambiances particulières de RougeGorgeRouge sur scène.

A ce jour, RougeGorgeRouge a donné une centaine de concerts en France dont les 1ères parties de Gablé, Michel Cloup Duo, Above the Tree (It), Hoax Hoax, Jealousy Mountain Duo (All), Cantaloupe (Ang), Soviet Soviet (It)...

2018 a vu le groupe enregistrer et mixer lui-même les 10 nouvelles compositions que constituent "NaSH", leur 3ème album. Celui-ci paraîtra en mars 2019 en LP et CD sur leur propre label, Collision Music, en partenariat avec le label Bergeracois PierreDayoff. L’humeur est plus tendue sur ce nouveau disque, plus musclée, mais la diversité est toujours au rendez-vous, servie de façon homogène (le côté rythmique tribal notamment). De "Mazout", épopée noisy aux accents quasi « doom » jusqu’à Pyramide et ses riches mélopées déviantes de claviers, le groupe continue à expérimenter et à se renouveler... Le groupe défendra sur scènes ses nouveaux morceaux en 2019.

+ d’infos

Haut de page