WELLBIRD - Menu

Cette semaine, du 1er au 5 mai 2017, les radios FERAROCK vous font découvrir le premier album "Menu" de Wellbird sorti le 28 avril 2017 sur Sounds Like Yeah !


Les experts s’accordent à dire que certains oiseaux savent parfaitement dissimuler leurs maux et que seul un oeil avisé saurait alors déceler chez eux les symptômes de maladie. A l’évidence, Wellbird fait partie de ceux-là. Faux super-groupe réunissant Sammy Decoster, Jim Paillard (Erevan Tusk) & Nicolas Puaux (Narrow Terence) sous la houlette d’Alex Viudès - opérant lui-même dans chacun des trois projets précités - Wellbird est avant tout une affaire d’instinct. Misant sur la bonne entente musicale et humaine pressentie de ce beau monde, ce dernier les réunit avec l’envie fougueuse d’enregistrer une bonne poignée de chansons reflétant ces quatre personnalités. Un projet "simple et rapide, à l’image de ces groupes que l’on montait en une nuit à l’adolescence". Après quelques résidences créatives, et soucieux de conserver l’équilibre des premières rencontres, portées par la spontanéïté et leur évident partage d’influences, nos quatre oiseaux se retirent cinq jours dans un studio normand et enregistrent en live les huit titres qui composent leur premier opus “Menu”, à paraître en galette 33T le 28 avril 2017 sur le label Sounds Like Yeah !

L’énergie des répétitions est conservée, les défauts du live également. Le mixage, réalisé au Studio Durango, sous l’égide de Romain Clisson, suit de près l’enregistrement. Un geste précipité, une méthode sans concession, comme purent se faire à l’époque de nombreux albums des 90’s. Ce savant mélange d’influences rock donnant naissance à une indie pop hybride aussi élégante qu’insoumise, ce maniement dosé de références au passé et de propositions neuves, permettent à Wellbird d’insuffler son poison et de livrer ses aspérités. Des airs que l’on siffle, certes, portés par un remarquable jeu autour des voix, à la fois sinueuses et généreuses, qui s’entrelacent et se démêlent pour finalement laisser le souvenir d’un chanteur hybride à quatre têtes. Mais qui tôt ou tard finissent par imprégner l’âme d’un sentiment tortueux. Wellbird fragmente son propos de contradictions simples (langue française contre langue anglaise, arrangements déviants contre grilles harmoniques familières...) et livre au final un monde musical heurté derrière un costume saisissant. Et c’est là leur tour de force - à l’image de l’oiseau resplendissant qui sait taire ses douleurs sous un plumage bariolé.

Le nouvel album de Wellbird est à découvrir et à gagner jusqu’au 5 mai sur les radios FERAROCK !

+ d’infos

Haut de page