Ce soir là, l’Ubu mêt à l’honneur la Suisse.
Les Chikitas aux starting block à l’heure du goûter qui nous ont proposé leur rock qui tache et Klaus Johann Grobe et leur rock froid et psychédélique.


The Chikitas

C’était la bonne idée pour lancer les hostilités à l’Ubu. Malheureusement, un concert qui s’est terminé dans une indifférence presque totale pour notre part.

Au programme : Un duo guitare/batterie féminin composé de Lynn Maring 25 ans et Saskia Fuertes 27 ans.
Les Genevoises ont eu l’occasion pour la première fois de fouler une scène française et avaient l’envie de bien faire. Peut être un peu trop.
Si on se laisse prendre au jeu au début notamment avec le titre « Paradise » qui nous plonge tout droit dans un purgatoire anxiogène, on est finalement lassé par le set qui est un peu brouillon.
De plus, on reste un peu sur notre faim car nous n’arrivons pas à mettre un curseur musical sur ce que les filles des Chikitas nous proposent,du coup, on perd le fil de la prestation.

Un projet encore jeune, à mûrir. C’est le principe des Trans parait-il.



 


Klaus Johann Grobe

C’était la curiosité du soir à l’Ubu, le trio Zurichois Basse/Clavier/Batterie nous ont invité à dévaler un chemin psychédélique et vaporeux.

Une prestation scénique timide mais qui se prête bien au genre.
Les 3 compères chevelus nous happent dans leur univers « dark-psychédélique », un cocktail surprenant de la froideur de la langue de Goethe mélangée aux douces nappes synthétiques et chaleureuses.

Quand on est pas amateur du genre, il faut s’accrocher pour entrer dans leur univers, mais dès que l’on entre dans leur vortex musical, on réussi à se prêter au jeu et se laisser transporter.
Un projet qui manque encore un peu de maturité pour le live, mais on risque d’en entendre reparler très bientôt !


Filed under: Report live

HAUT DE PAGE
PARTAGER

Transféra

Cette année encore, les radios FERAROCK, radios de découvertes musicales s’associent aux Rencontres Trans Musicales de Rennes. Du 04 au 06 décembre, les radios FERAROCK s’installent au cœur des Trans au Liberté pour 2 heures d’émission de 17h à 19h.

Au programme: lives sessions exclusives enregistrées en public, interviews, chroniques et compte-rendus pour vous faire vivre le festival de l’intérieur.